Pourquoi défendre nos libertés ?

Pourquoi défendre nos libertés ?
2021-05-04

Sur terre notre vaisseau, nous sommes au moins 7,83 milliards d’habitants avec des valeurs qui diffèrent selon les cultures et les pays. Il y a néanmoins quelques valeurs universelles dont la liberté que je trouve fondamentale. La liberté de s’exprimer et de choisir.

Ce qui se passe à l’autre bout de la terre nous concerne tous car même s’il y a eu un beau chemin parcouru dans nos sociétés occidentales, rien n’est acquis.

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. » nous rappelle Simone de Beauvoir.

Au-delà des droits des femmes, un droit bafoué aujourd’hui dans un autre pays que le nôtre peut devenir notre réalité demain.

La semaine dernière, j’ai découvert avec effroi la photo de cette jeune femme avocate en Turquie, emprisonnée parce qu’elle exigeait un procès équitable. Elle meurt après 238 jours de grève de la faim.

Je suis aussi de près les manifestations des étudiants à Hong Kong depuis quelques années. Ce lieu est stratégique pour nos valeurs de liberté. Il nous démontre les risques de voir un acquis disparaître en quelques années et de voir nos libertés se restreindre. Quatre militants étudiants ont été arrêtés récemment en vertu de la loi sur la sécurité nationale.

Et que dire des jeunes filles mariées trop tôt, elles sortent à peine de l’enfance, elles sont privées d’école, elles sont privées de futur. « Ce qui se passe pour les fillettes rohingyas, chassées de Birmanie, vaut pour des millions d’autres à travers la planète. Une fois mariées, parfois très jeunes, ces filles ne peuvent plus aller à l’école et sont ainsi privées des outils qui leur auraient permis de se développer pleinement. Isolées, elles voient leur horizon se limiter aux travaux domestiques et à l’accomplissement de corvées. Enceintes très tôt, elles ont des grossesses à risque, ce qui a des effets directs sur le taux de mortalité infantile et sur leur propre santé. »

Et pourtant, je suis foncièrement optimiste, je vois certes des libertés reculer mais je vois aussi des actions se mettre en place pour faire bouger les lignes. J’ai suivi avec beaucoup d’émotions ces mouvements populaires menés par des femmes courageuses #MeToo.

Et pourtant « À l’heure de #MeToo et des mouvements féministes pour les droits des femmes, les “tradwives”, elles, prônent le retour de la femme au foyer traditionnelle et d’une assignation genrée des rôles. « Je veux me soumettre, garder la maison et gâter mon mari comme en 1959 »,: affirme même Pettit à la BBC. »

Je crois personnellement qu’il faut laisser à chacun le choix de son mode de vie, je suis contre ceux qui imposent un même modèle à tous. Nous avons plus de choix et donc plus de libertés même si, paradoxalement, cet excès de choix peut devenir anxiogène comme nous l’explique avec humour le psychologue Barry Schwartz.

Je crois qu’un des moyens puissants de retrouver le chemin de la liberté dans nos sociétés et de construire un équilibre sur notre vaisseau Terre est d’encourager le retour des femmes dans les grandes sphères de décision au niveau politique, économique, éducatif et social. Je suis persuadée qu’elles peuvent amener plus d’équilibre, de justice, de liberté et de paix comme l’explique cette intervenante dans ce TED talk. « Les femmes œuvrent au changement en Afrique. Les femmes œuvrent au changement à travers le monde. Je serai avec elles, et l’une d’elles, pour toujours. »

Nous pouvons nous offusquer de ce qui se passe autour de nous, mais ce qui se passe dans nos sociétés et ailleurs n’est que le reflet de nos choix individuels dans nos foyers et notre environnement ?

Comment chacun de nous exerce-t-il son pouvoir et sa liberté de choisir ?

Je suis pour ma part fière de cette richesse de diversité dans cette équipe TEDx Saclay où les femmes, speakers et bénévoles, sont libres d’apporter leur pierre à l’édifice.

Au-delà de cet équilibre entre hommes et femmes dans ce collectif, TEDx Saclay œuvre depuis 2015 : il fait rayonner cette liberté de penser et questionne en permanence le statu quo. Il soulève un questionnement profond qui va créer un impact sur notre société de demain.

Trois jours après la fête de la musique, nous célébrerons ensemble la fête des idées pour construire le monde demain. Nous vous donnons donc rendez-vous le jeudi 24 juin 2021 pour une journée estivale entière pas comme les autres. Oui, vive la liberté d’exprimer les idées et de les faire rayonner pour faire bouger les lignes et pour semer des graines de révolution dans nos consciences.

Assya Van Gysel
La Joie en action

– #InspirerPour Agir