Le climat est notre défi actuel. Tout le monde le sait et pourtant.

Le climat est notre défi actuel. Tout le monde le sait et pourtant.
2021-04-08

Pourquoi ne pouvons-nous pas résoudre ces problèmes ?
Nous les connaissons. Quelque chose semble toujours nous arrêter. Pourquoi ?

C’est ainsi qu’un chercheur, Justin Hall-Tipping, s’interroge en 2011 : « Que se passerait-il si nous pouvions générer de l’électricité à partir de nos vitres ? »

« Quand on travaille à l’échelle nanoscopique, les choses paraissent et se comportent différemment. Vous pensez que le carbone est noir. Mais le carbone nanoscopique est en fait transparent et flexible. Quand il est sous cette forme, si je l’associe à un polymère et que je le pose sur votre fenêtre sous cet état coloré, il réfléchira toute la chaleur et la lumière, et quand il est sous l’état transparent, il laissera toute la lumière et la chaleur passer ainsi que toute combinaison entre ces deux états. Pour changer d’état, au fait, il faut deux volts d’une impulsion d’une milliseconde. Quand vous avez changé son état, il reste ainsi avant que vous ne le changiez une nouvelle fois d’état. »

Neuf ans après, un article parle de l’ajout de nanoparticules à des couches de verre transparent qui peut transformer des fenêtres en panneaux solaires capables de produire de l’électricité.
« Des fenêtres ordinaires peuvent fonctionner comme des panneaux solaires si une couche de nanoparticules est insérée entre deux vitres, annonce le New Scientist. Une découverte qui pourrait permettre de développer l’énergie solaire dans les villes, où l’espace pour installer des panneaux solaires est parfois limité. »

Ce n’est qu’un infime exemple qui montre la capacité de l’humain à trouver une idée brillante, et pourtant 9 ans après, les choses semblent évoluer très lentement. Les idées sont certes là, la capacité d’exécuter connaît une inertie qui m’interpelle.

Je reste perplexe car s’il y a bien un défi mondial qui nécessite d’être la priorité numéro une de tout citoyen et de tout pays et où toutes les volontés, compétences et ressources ont besoin de trouver un accord de manière urgente, c’est bien celui du climat.

Et pourtant les plans pour le climat sont très loin d’atteindre les objectifs contre le réchauffement climatique. Les mesures actuelles de réduction des émissions de CO2 ne suffiront pas à « éviter les conséquences dévastatrices du dépassement du seuil de 1,5 °C, explique le New Scientist. La communauté internationale est à des années-lumière de l’objectif fixé par l’accord de Paris, malgré les plans climat adoptés récemment par l’Union européenne et le Royaume-Uni, selon un rapport des Nations unies publié le vendredi 26 février.

Selon cette évaluation des nouvelles politiques environnementales de 48 pays, représentant un tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre, leurs efforts cumulés ne devraient les réduire que de 0,5 % d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 2010. Pas suffisant pour le groupe d‘experts sur le climat, pour qui « les émissions mondiales doivent chuter d’environ 45 % d’ici à 2030 » pour avoir une chance que l’élévation de la température moyenne mondiale ne dépasse pas 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels, comme précisé dans l’accord de Paris de 2015. »

Bill Gates, un visionnaire hors pair qui avait déjà alerté sur l’impact d’une pandémie sur le monde en 2015 nous alerte aujourd’hui sur le danger du climat dont les conséquences seraient bien plus dévastatrices que celle de la pandémie actuelle :

Alors pessimiste ou optimiste ?

Personnellement, je crois à la capacité de résilience des humains face à des catastrophes naturelles et je crois aussi que chaque action même minime compte. Chacun de nous est responsable et il n’y a pas de petit rôle.

C’est à ce titre que l’équipe TEDx Saclay est heureuse d’amener sa pierre à l’édifice en organisant une journée dédiée au brainstorming collectif et à l’innovation : un brainathon autour de trois thèmes (énergie/décarbonation, eau et santé). Nous sommes également fiers de lancer les premières vidéos de la série d’interviews « La boîte à innovation » pour donner la parole aux acteurs de l’innovation de Paris-Saclay.

Pour finir, je vous invite à regarder ce passage du talk de Justin Hall-Tipping qui inspire pour agir, un passage qui m’a émue aux larmes (Passage 10min 34sec de la vidéo )

« Il y a 18 ans, j’ai vu une photographie dans un journal. Elle avait été prise par Kevin Carter qui était allé au Soudan pour faire un reportage sur la famine. J’ai transporté cette photo avec moi tous les jours depuis lors. C’est la photo d’une petite fille mourant de soif. Selon toute norme, ce n’est pas possible. C’est simplement impensable. Nous pouvons faire mieux que ça. Nous devrions faire mieux que ça. »
Où que j’aille, lorsque quelqu’un me dit : « Vous savez quoi, vous travaillez sur quelque chose de trop difficile. Ça n’arrivera jamais. Vous n’avez pas assez d’argent. Vous n’avez pas suffisamment de temps. Il y a quelque chose de bien plus intéressant à votre portée », je réponds : « Essayez de lui dire ça à elle. »

Assya Van gysel
La Joie en action

– #InspirerPourAgir