William Watkins

William Watkins

Le parcours de William Watkins débute il y a 9 ans : jeune bachelier, son objectif est de devenir docteur en science. Pour cela, il part au Royaume-Uni effectuer un bachelor de chimie à l’université de Cardiff. Au cours de ces premières études, il découvre les nanosciences, c’est-à-dire l’infiniment petit, et plus particulièrement les propriétés remarquables de l’or à cette échelle. C’est ce qui le mène à poursuivre ses études en master de chimie des matériaux, puis à chercher un sujet de thèse. Il trouve alors le parfait sujet auprès du Dr. Yves Borensztein de l’Institut des Nanosciences de Paris (INSP). Il s’agit d’étudier et de développer un capteur de gaz, comme l’hydrogène, en utilisant des nanoparticules d’or. Ensuite, William travaille avec le Prof. Olivier Pluchery et le Dr. Hynd Remit sur le développement de pigments à base de ces mêmes nanoparticules d’or ! En effet, les propriétés remarquables de l’or à l’échelle nanométrique permettent d’obtenir des effets de couleurs insolites encore jamais vus. Le potentiel du monde du nano est immense, mais encore peu exploité. Utilisé en addition des nouvelles technologies, nous pouvons déjà observer des avancées spectaculaires, avec des applications en énergies ou en médecine.