Mohammed Moudjou

Mohammed Moudjou

Ingénieur de recherche à l’Inra de Jouy-en-Josas depuis 1998, Mohamed étudie au sein de l’équipe Macro-Assemblages Protéiques et Maladies à Prion (MAP2) un agent pathogène atypique, car de nature protéique, le Prion (maladie de la vache folle, de Creutzfeldt-Jakob…).
L’équipe s’intéresse à la diversité structurale des prions, à leurs mécanismes moléculaires de propagation et à leur neurotoxicité.
Elle a récemment développé une méthode efficace d’amplification du prion in vitro.
Cette méthode a reçu le prix Alfred Kastler de biologie en 2017 de La Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences (LFDA), car elle permet la réduction de l’expérimentation animale dans le champ des maladies à prions.
Mohamed est aussi impliqué dans la médiation scientifique sous forme écrite : http://www.sa.inra.fr/Toutes-les-actualites/La-saga-du-prion-apres-les-cervides-fous-les-dromadaires-fous-The-Conversation,
https://theconversation.com/la-saga-du-prion-apres-la-vache-folle-les-elans-et-les-rennes-fous-114797
ou par le biais de participation à différents événements socio-culturels (Fête de la Science, Pint of Science, Université du Temps Libre…).
Il a également rédigé sous la forme d’une fable un livre de vulgarisation relatant l’histoire des maladies à prions : « Le mouton, la vache et le vieux Papou, l’histoire d’une mauvaise graine » paru en 2014.
Enfin, le dessin graphique au stylo Bic constitue son passe-temps favori.
Il essaie d’y associer l’art, la science, les mots et l’humour..
Ses réalisations ont fait l’objet de quelques expositions en île de France dans des structures de médiation scientifiques, sociales ou culturelles.
Le dessin “La Science Infuse” a été lauréat du concours « Sciences et Humour » organisé par la société française de physique en 2017.
http://www.sa.inra.fr/Toutes-les-actualites/Quand-la-Science-infuse-concours-d-images-2017