Mohammed Moudjou

Et si l’on écoutait des airs de musique dans nos Protéines ?

Mohammed est biologiste/biochimiste. Il a toujours eu un regard artistique sur son travail. Ainsi il nous raconte comment un chercheur nippo-américain a découvert caché derrière le gène d’ADN qui code pour une protéine, le nocturne de Chopin Opus 55 n°1. Puis il vous emmènera dans un voyage interdisciplinaire côtoyant la biologie et le monde des Arts, pour vous faire découvrir au final la musicalité associée à l’une des composantes organiques majeure du vivant : les Protéines. Short talk presentation : Mohammed is a biologist/biochemist. He has always had an artistic look on his work. Thus he tells us how a Japanese-American researcher discovered hidden behind the DNA gene that codes for a protein, the Chopin nocturne, Opus 55 No. 1. Then he will take you on an interdisciplinary journey that combines biology and the world of the arts, to help you discovering at the end the musicality associated with one of the major organic components of life: Proteins.

Mohammed Moudjou

Ingénieur de recherche à l’Inra de Jouy-en-Josas depuis 1998, Mohamed étudie au sein de l’équipe Macro-Assemblages Protéiques et Maladies à Prion (MAP2) un agent pathogène atypique, car de nature protéique, le Prion (maladie de la vache folle, de Creutzfeldt-Jakob…).
L’équipe s’intéresse à la diversité structurale des prions, à leurs mécanismes moléculaires de propagation et à leur neurotoxicité.
Elle a récemment développé une méthode efficace d’amplification du prion in vitro.
Cette méthode a reçu le prix Alfred Kastler de biologie en 2017 de La Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences (LFDA), car elle permet la réduction de l’expérimentation animale dans le champ des maladies à prions.
Mohamed est aussi impliqué dans la médiation scientifique sous forme écrite : http://www.sa.inra.fr/Toutes-les-actualites/La-saga-du-prion-apres-les-cervides-fous-les-dromadaires-fous-The-Conversation,
https://theconversation.com/la-saga-du-prion-apres-la-vache-folle-les-elans-et-les-rennes-fous-114797
ou par le biais de participation à différents événements socio-culturels (Fête de la Science, Pint of Science, Université du Temps Libre…).
Il a également rédigé sous la forme d’une fable un livre de vulgarisation relatant l’histoire des maladies à prions : « Le mouton, la vache et le vieux Papou, l’histoire d’une mauvaise graine » paru en 2014.
Enfin, le dessin graphique au stylo Bic constitue son passe-temps favori.
Il essaie d’y associer l’art, la science, les mots et l’humour..
Ses réalisations ont fait l’objet de quelques expositions en île de France dans des structures de médiation scientifiques, sociales ou culturelles.
Le dessin “La Science Infuse” a été lauréat du concours « Sciences et Humour » organisé par la société française de physique en 2017.
http://www.sa.inra.fr/Toutes-les-actualites/Quand-la-Science-infuse-concours-d-images-2017