Jean François Mangin

L'intelligence artificielle nous aidera à soigner nos cerveaux

Jean-François Mangin est chercheur. Il tente, entre autres, de repousser les limites de l’imagerie cérébrale à travers une nouvelle génération d’aimants. Dans son talk, Jean-François se dévoile : son cerveau, ses mains, etc. Il raconte comment le cerveau change en continue : ses plis, le nombre de neurones, ses circonvolutions. Il nous explique qu’un jour probable, les images IRM permettront, grâce à l’Intelligence Artificielle, de deviner les prémisses d’une maladie avant même les symptômes, ce qui augmenterait notablement les chances de la contrôler, voire de la guérir.

Jean François Mangin

Jean-François Mangin est chercheur à Neurospin. Il y anime une équipe qui cherche à décrypter les méandres du plissement du cortex humain et à cartographier les faisceaux de fibres qui en relient les entités. Ces travaux s’appuient massivement sur des outils d’intelligence artificielle et de vision par ordinateur permettant de pallier les insuffisances de nos capacités humaines quand il s’agit de comprendre et de modéliser l’incroyable variabilité des formes de nos cerveaux.
Jean-François est en parallèle le directeur du CATI (http://cati-neuroimaging.com), une plateforme publique qui monitore une centaine d’imageurs IRM et TEP en France pour harmoniser la collecte de grandes bases de données dans un cadre de recherche clinique. Jean-François est enfin largement impliqué dans le « Human Brain Project » (https://www.humanbrainproject.eu/en/), un des « Flagship » de la communauté européenne qui vise à doter les neurosciences de plateformes informatiques futuristes permettant par exemple de simuler des pans entiers du cerveau.