Archive

TEDxSaclay 2016 : Au-delà des limites…

Raphael Haumont

Peut-on concevoir des encapsulations végétales biodégradables et comestibles ?

Comment repenser des bouteilles d'eau sans plastique ni aluminium, peut-on concevoir des encapsulations végétales biodégradables et comestibles? Un exemple de recherche effectuée au Centre français d'Innovation Culinaire de l'université Paris-Saclay, cofondé par Raphaêl Haumont et Thierry Marx. L'un chercheur, l'autre cuisinier. les deux rêveurs. car oui, l'innovation naît de rencontres aux interfaces, de dépassements et de rêves, au-delà des limites et sans gravité.

Raphael Haumont

Raphaël Haumont est enseignant-chercheur à l’Université Paris-Sud (Faculté des Sciences d’Orsay), cofondateur du Centre Français d’Innovation Culinaire avec Thierry Marx (CFIC), directeur de la chaire universitaire “Cuisine du Futur”.
Il étudie et enseigne la physique-chimie des matériaux. Le maître mot est «Matière». Après un parcours universitaire en physico-chimie, et une thèse de Doctorat (Ecole Centrale Paris), il s’intéresse à l’étude de la matière et aux relations entre la structure et les propriétés qui en résultent. C’est avec cette même démarche qu’il investigue les “matériaux alimentaires”, et effectue une partie de sa recherche autour de la physico-chimie de la cuisine (cuisine moléculaire). La recherche dans cette discipline permet de mieux comprendre les phénomènes physiques mis en jeu en cuisine, d’intégrer des techniques nouvelles, et in fine d’innover en créant des textures et mets nouveaux.
Dans ce contexte, il collabore étroitement avec Thierry Marx (recherches, articles et publications, cours et formations). Il enseigne cette discipline à l’université, participe aux formations des professeurs (de sciences et de restauration), et utilise la cuisine comme vecteur de vulgarisation des sciences au grand public (conférences, presses, fêtes de la science…). La transfiguration et l’étude de la matière se retrouve dans sa “peinture matiériste” qu’il exerce en loisir.