Archive

TEDxSaclay 2016 : Au-delà des limites…

Intervenants

Etienne Klein

Einstein ou l’art de dépasser les limites du monde observable.

Il s’agit de montrer comment la pensée – plutôt comment une certaine façon de penser – permet de dépasser les limites du monde observable, du monde empirique, du monde tel qu’il nous est donné. Einstein, par exemple, procédait par « expérience de pensée », c’est-à-dire par des expériences capables de tenir le monde empirique à distance et de prolonger, dans une sorte d’ailleurs, les implications d’une théorie : que se passerait-il, se demandait-il, dans telle ou telle situation que je suis capable d’imaginer, si cette loi physique était vraiment exacte ? Que diraient les équations si elles pouvaient parler ?

Etienne Klein

Né en 1958, Etienne Klein est physicien, directeur de recherches au CEA, à Saclay. Il y dirige un laboratoire original (le LARSIM) au sein duquel des physiciens et des philosophes croisent leurs regards et leurs analyses sur les avancées scientifiques contemporaines, notamment en physique des particules et en cosmologie. Lui-même s’est spécialisé sur la question du temps, à laquelle il a consacré plusieurs ouvrages.
Il est également professeur de philosophie des sciences à l’Ecole Centrale de Paris, et il anime chaque samedi à 14h00 une émission sur France-Culture, « La conversation scientifique ».
Il a écrit plusieurs ouvrages, notamment :

  • Il était sept fois la révolution, Albert Einstein et les autres, Champs-Flammarion, 2007.
  • En cherchant Majorana, le physicien absolu, Folio, 2014.
  • Discours sur l’origine de l’univers, Champs-Flammarion, 2012.
  • Le facteur temps ne sonne jamais deux fois, Champs-Flammarion, 2009.

Thierry Marx

Oser franchir des portes pour ouvrir son champs de vision

Quelles sont les clés du succès de Thierry Marx, ce chef étoilé qui nous racontre son parcours d'autodidacte venant d'une banlieue sensible ? Comment a-t-il réussi à dépasser les limites de l'échec scolaire pour devenir un chef étoilé et transmettre sa passion aux autres ?

Thierry Marx

Thierry Marx, l’un des Chefs français les plus prestigieux, a été formé par les meilleurs Chefs de France parmi lesquels Claude Deligne, Joël Robuchon et Alain Chapel. Il est récompensé d’une première étoile Michelin en 1988 au Roc en Val à Tours et une autre en 1991 au Cheval Blanc à Nîmes. Le Chef rejoint Mandarin Oriental, Paris en 2011 après avoir officié 10 ans en Gironde au Châteaux Cordeillan-Bages de la chaîne Relais & Châteaux où il détient 2 étoiles en 1999. En 2006, il est élu Chef de l’Année.
On peut découvrir Thierry Marx dans l’émission télévisée Top Chef où il tient le rôle d’un des membres du jury évaluant de jeunes chefs.

Pascale Ribon

Et si gentillesse et bienveillance rimaient avec performance collective ?

Pascale Ribon a dirigé de nombreuses équipes et organisations dans sa vie professionnelle. Elle partage son expérience pour montrer que l'homme est bien au cœur des entreprises. Dans le monde en changement accéléré qui est le notre, cesser de chercher ailleurs des boucs émissaires, et prendre le risque de la gentillesse et de la bienveillance et de l'engagement collectif est un pari qui redonne à chacun des marges de manœuvre pour construire un environnement meilleur.

Pascale Ribon

Diplômée de Polytechnique et des Ponts et Chaussées, Pascale Ribon se sent ingénieure depuis toujours. Enfant déjà, elle passait des heures à démonter et remonter des objets. Passionnée de construction, elle l’est aussi de l’action collective, comme en témoigne son parcours marqué par de belles responsabilités dans le secteur public. « J’aime m’investir pour l’intérêt général en lui apportant un regard résolument opérationnel. ».
Toujours à 100 % dans ce qu’elle entreprend, Pascale Ribon mène sa carrière avec le plaisir pour leitmotiv. « J’ai la conviction que le monde professionnel doit être un espace où on concilie sérieux, engagement et qualité de vie. Il faut donner du sens à son travail et montrer son utilité au-delà de soi. C’est fondamental pour un ingénieur pour qui travail d’équipe, solidarité, coopération et synergie sont incontournables. » Et cela ne peut se faire sans créativité.

Raphael Haumont

Peut-on concevoir des encapsulations végétales biodégradables et comestibles ?

Comment repenser des bouteilles d'eau sans plastique ni aluminium, peut-on concevoir des encapsulations végétales biodégradables et comestibles? Un exemple de recherche effectuée au Centre français d'Innovation Culinaire de l'université Paris-Saclay, cofondé par Raphaêl Haumont et Thierry Marx. L'un chercheur, l'autre cuisinier. les deux rêveurs. car oui, l'innovation naît de rencontres aux interfaces, de dépassements et de rêves, au-delà des limites et sans gravité.

Raphael Haumont

Raphaël Haumont est enseignant-chercheur à l’Université Paris-Sud (Faculté des Sciences d’Orsay), cofondateur du Centre Français d’Innovation Culinaire avec Thierry Marx (CFIC), directeur de la chaire universitaire “Cuisine du Futur”.
Il étudie et enseigne la physique-chimie des matériaux. Le maître mot est «Matière». Après un parcours universitaire en physico-chimie, et une thèse de Doctorat (Ecole Centrale Paris), il s’intéresse à l’étude de la matière et aux relations entre la structure et les propriétés qui en résultent. C’est avec cette même démarche qu’il investigue les “matériaux alimentaires”, et effectue une partie de sa recherche autour de la physico-chimie de la cuisine (cuisine moléculaire). La recherche dans cette discipline permet de mieux comprendre les phénomènes physiques mis en jeu en cuisine, d’intégrer des techniques nouvelles, et in fine d’innover en créant des textures et mets nouveaux.
Dans ce contexte, il collabore étroitement avec Thierry Marx (recherches, articles et publications, cours et formations). Il enseigne cette discipline à l’université, participe aux formations des professeurs (de sciences et de restauration), et utilise la cuisine comme vecteur de vulgarisation des sciences au grand public (conférences, presses, fêtes de la science…). La transfiguration et l’étude de la matière se retrouve dans sa “peinture matiériste” qu’il exerce en loisir.

Sarah Fdili Alaoui

Dancing in digital.

Dance, one of our most fundamental modes of expression, holds several mysteries and challenges. In particular, as a researcher and a dancer, I am interested in contemporary dance because it is constantly renewing itself, pushing the limits and exploring new aesthetics. I will show you in my TEDx how I use technology in order to extract knowledge from dance, to create new tangible traces of dance and new dramaturgies on stage

Sarah Fdili Alaoui

« Hybride », c’est ainsi que Sarah Fdili Alaoui, enseignante-chercheure au Laboratoire de Recherche Informatique (LRI)-Université Paris-Sud, se définit. De fait, si elle œuvre au dialogue Arts-Sciences à travers ses recherches sur les Interactions Homme/Machine, c’est en tant que chercheure en informatique ET danseuse. Une approche qui ouvre des perspectives nouvelles pour les premiers intéressés – les danseurs – mais aussi les utilisateurs d’interfaces numériques.

Jean-François Toussaint

Espoirs, contraintes & limites du progrès

Le progrès n’est pas illimité. Or nous atteignons tous nos plafonds simultanément. Nous devons donc d’abord comprendre la raison d’une telle évolution, commune à tant de valeurs de nos champs d’activité (alimentation, santé publique, économie, espérance de vie, taille des populations, environnement, technologie, records sportifs ou scientifiques …) avant d’en éprouver les solutions les plus adaptées. Puis il faudra se préparer à un monde dont le mouvement se retourne peu à peu contre l’espèce humaine, générant parfois d’étranges espoirs, au cours d’une lutte qu’elle n’avait pourtant jamais négligée: sa survie.

Jean-François Toussaint

Jean-François Toussaint, Directeur du laboratoire de l’IRMES situé en plein cœur du magnifique campus de l’INSEP, l’Institut national du sport, qui forme plus de la moitié de nos champions olympiques dans ses installations du bois de Vincennes. Chaleureux et souriant, il a la carrure d’un joueur de basket de la NBA ; il fut en fait international de volley et porta les couleurs de l’équipe de France.
Ce médecin cardiologue formé à Harvard enseigne la physiologie à l’Université Paris Descartes. Il dirige l’IRMES, l’institut de Recherche bioMédicale et d’Épidémiologie du Sport qu’il a créé en 2006 ; il dirige aussi le Groupe Adaptation et Prospective du Haut Conseil de la santé publique dont il oriente les analyses vers les grands enjeux de santé et la prévention des risques émergents.

Pauline Maisonnasse

On va tous mourir, mais pas trop, mais un peu quand-même…

Expliquer comment fonctionne la grippe et le système immunitaire sans se prendre en sérieux? C’est possible, et c’est même rigolo. C’est ce qu’essaye de faire Pauline Maisonnasse dans cette présentation à TEDxSaclay, et plus régulièrement sur la chaîne Youtube “Un Peu Pointu” avec l’aide de ses amis des Films A REACTION. Pauline est ingénieure agronome de formation, et a découvert durant sa thèse en immunologie à l'INRA que la recherche, c'est parfaitement incompréhensible quand on n’a pas étudié le domaine en question. Depuis sa thèse, elle a donc décidé de parler de science à tout le monde, et avec des blagues pour que ce soit plus sympa! Donc amusez-vous (et apprenez) bien!

Pauline Maisonnasse

Pauline Maisonnasse est ingénieure agronome et, depuis quelques mois, docteure en Immunologie. Elle rejoindra en Novembre l’IDMIT au CEA de Fontenay-aux-Roses pour travailler sur différentes maladies infectieuses. Sa curiosité pour la santé et le système immunitaire l’a amenée à l’INRA en 2012 pour faire une thèse sur la réponse immunitaire contre la grippe chez le porc… sans avoir eu de formation en immunologie auparavant. Elle a donc vite découvert à quel point le monde de la recherche pouvait être incompréhensible pour un non-initié! C’est pourquoi elle s’est lancée dans la vulgarisation scientifique.
Après avoir remporté les prix du jury et du public au concours de Ma Thèse en 180 Secondes organisé par l’université de Paris-Saclay, elle a obtenu le prix du jury de l’appel à idées lancé par TEDxSaclay en Juin. Depuis, elle raconte notre système immunitaire avec humour sur la chaîne Youtube “Un Peu Pointu” en collaboration avec les Films à Réaction.

Andrei Klochko

100 % d'énergies renouvelables, est-ce possible ?

Et si l'on pouvait produire toute l'électricité consommée dans le monde à partir de sources renouvelables ? Et si la question n'était pas "si", mais "quand" ? À quoi ressemblerait un tel monde, que va-t-il se passer sur la route nous menant vers ce monde, quels seront les vrais problèmes que nous ne voyons pas encore ? Et puis surtout...d'où vient réellement l'énergie que nous consommons aujourd'hui ? Pour éclairer les debats citoyens sur nos décisions collectives à venir, concernant l'énergie et l'environnement, il est bon de rappeler et clarifier certaines réalités physiques simples. En effet, certains des faits et chiffres contenus dans cette vidéo pourraient vous surprendre ; peut-être même changer votre vision de notre futur proche, et des actions qui nous permettraient d'en faire le futur que l'on désire vraiment. Embarquez avec Andreï Klochko dans...une petite histoire de l'énergie !

Andrei Klochko

Andrei Klochko est Polytechnicien (X 2007), passionné depuis toujours par les sciences et leur impact sur la société.
Il a été doctorant puis post-doctorant au Laboratoire de Physique des Plasmas (LPP) de l’Ecole Polytechnique. En avril 2014, il a eu l’idée de créer AIRTHIUM, une super-batterie innovante à air comprimé, capable d’emmagasiner puis de restituer de l’énergie électrique à grande échelle et à un prix compétitif. Le 10 mars 2015, AIRTHIUM faisait partie des lauréates du prix Jean-Louis Gérondeau, au côté des deux autres start-up « Dreem » (aujourd’hui Rythm) et « Cardiologs ».
Depuis, AIRTHIUM a remporté 8 prix dont le Concours Mondial de l’Innovation, prix décerné par l’Etat Français en vue de positionner industriellement la France sur 8 enjeux stratégiques des 10 prochaines années, enjeux dont le stockage d’énergie fait partie. En Juin 2016, Andreï a emporté le prix du public de l’appel à idées lancé par TEDx Saclay.

Ghislain Bardout

Comment je suis devenu explorateur ?

Guidé par sa passion pour la plongée sous-marine et les régions polaires, Ghislain Bardout mène depuis 2008 les expéditions d’exploration Under The Pole. Il revient ici sur trois expériences fondatrices de son parcours de vie et sur les enseignements qu’il en a tiré et qui l’ont conduit à cette vie d’explorateur.

Ghislain Bardout

Ghislain Bardout est directeur des expéditions ‘Under The Pole’, spécialiste de la plongée polaire et caméraman sous-marin, auteur de livres et de films. Il organise depuis 10 ans des expéditions sous-marines en Arctique. Né en 1980, il se découvre deux passions durant sa jeunesse : la montagne et la plongée.
Diplômé ingénieur EPFL, il commence à travailler en tant que logisticien et responsable technique pour Jean-Louis Étienne, avant de devenir entrepreneur en 2008 en initiant l’aventure Under The Pole. En 2010, il mène l’expédition UTP I - Deepsea Under The Pole sous la banquise du pôle Nord, un défi dont les images ont fait le tour du monde.
Après avoir acquis avec sa femme le Why, une goélette polaire taillée pour l’exploration, il dirige en 2014-2015 l’expédition UTP II - Discovery Greenland, une aventure de 21 mois avec un hivernage dans la glace. Au carrefour de la découverte, de la science et de la culture inuit, elle rassemblera à bord 55 équipiers et l’amènera à réaliser les premières plongées au-delà de 100 m sous la banquise.
Aujourd’hui, il se consacre à la préparation de la 3ème expédition Under The Pole, un tour du monde par les régions polaires de 3 ans pour explorer la zone crépusculaire des océans.

Sylvain Dupuis

Haïdouti Orkestar, un pont entre les cultures et les peuples

Sylvain Dupuis, leader et fondateur du "Haïdouti Orkestar" revient sur son parcours de musicien fasciné par les cultures d'ailleurs. L'artiste s'est construit grâce à des voyages de par le monde et des rencontres humaines et musicales qui l'ont nourries, enrichies. Il montre comment les frontières peuvent-être encore dépassées et même transcendées par la musique et par ceux qui la portent. Sylvain Dupuis choisi de dédicacer ce TEDX à toutes les associations et ONG qu'il a croisées avec qui il partage des valeurs communes: Le BAAM ( bureau d’Accueil et d'Accompagnement des Migrants ), la Cimade, le Courrier des Balkans, Acort, la Voix de Rroms, Amnesty internationnal, Le Courrier des Balkans, le Festival de Cinéma de Douarnenez. "Il n'y a pas d'étrangers dans le Monde"

Sylvain Dupuis

Sylvain Dupuis est musicien du collectif Tchekchouka. Batteur, percussionniste, passionné de voyages et d’ethnomusicologie, il s’intéresse très tôt aux musiques traditionnelles et aux musiques du monde pour se spécialiser plus tard dans les musiques turques, orientales et balkaniques. Il fonde en 2004 le “Haïdouti Orkestar” et intègre le Finzi Mosaïque Ensemble. En 2016, il enregistre, au côté d’Ibrahim Maalouf, la musique du film ” La Vache” de Mohamed Hamidi avec Jamel Debouzze, Lambert Wilson et Fatsah Bouyamed. Il se produit au Palais des festivals à Cannes lors de la remise de la palme d’or 2016.
Résolument amoureux de toutes les musiques, il joue avec le pianiste de jazz martiniquais Georges Ed Nouel, et la roumaine Ramonah Orvath En chanson Française, il participe à l’enregistrement de l’album de Clarika ” La fille tu sais” (2001).

Pierre Barral

Démocratie et tirage au sort de nos représentants

Notre démocratie souffre de son système représentatif électif. Les élus ont des caractéristiques sociales tellement éloignées de celles de nos concitoyens que les intérêts de chacun ne sont plus représentés dans nos institutions. Face à ce constat, le tirage au sort de nos représentants apporte une des clefs qui nous permettra de recréer un système politique plus démocratique. Pierre Barral fait notamment référence à: David Van Reybrouck dans son ouvrage "Contre les élections", traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin et Philippe Noble, Actes Sud, 2014 et au discours de l’Abbé Sieyès le 7 septembre 1789 à l’Assemblée Constituante".

Pierre Barral

À 21 ans, Pierre est passionné de tout. De sciences en tout genre, de danse, de photographie, de musique. Il est étudiant à CentraleSupélec, en master de physique à l’université Paris-Sud et suit désormais un M2 de science politique, en sociologie et institutions du politique, à Paris 1.
Formation multidisciplinaire donc, mais vivant pourtant ses engagements à fond. Féministe déterminé et citoyen engagé, il est persuadé que le monde de demain se fera en repensant notre système démocratique et il se mobilise pour faire naître des idées nouvelles sur notre modèle de gouvernance !
Pierre Barral a obtenu le prix étudiant de l’appel à idées lancé par TEDx Saclay en octobre 2016.

Olivier Beaude

Balade dans les réseaux urbains comme sur un terrain de jeux

Que vaut la vie dans les réseaux urbains si on ne la vit pas comme un jeu ? Pour certains scientifiques, la réponse est claire : cette vie vaut congestion et anarchie. Traduit en langage courant, et vécu tous les jours par les usagers de ces réseaux, cela donne : du temps perdu sur la route, de la pollution, du bruit... Heureusement, une alternative est possible : jouer dans ces réseaux comme dans un jeu, avec de bonnes règles définies par les théoriciens des jeux. Pour vous les faire découvrir, cet exposé vous guide dans un parcours ludique revisitant votre quotidien urbain, et poussant même les jeux dans un nouveau monde, celui des systèmes électriques.

Olivier Beaude

Olivier Beaude est un enfant scientifique de Saclay. Après une formation à l’École polytechnique, où il s’est notamment passionné pour la théorie des jeux, il a effectué le parcours Ville Environnement Transports à l’École des Ponts et Chaussées, ainsi que le Master Optimisation théorie des Jeux Modélisation Économique de l’Université Paris VI.
Olivier fait partie de la première promotion de docteurs de l’Université Paris Saclay pour son travail « Modélisation et optimisation de l’interaction entre véhicules électriques et réseaux d’électricité : apport de la théorie des jeux ». Pour ce travail, il a reçu le prix Paul Caseau d’EDF et de l’Académie des Technologies, ainsi qu’un accessit au prix de thèse Signal, Image, Vision du club EEA, du GDR ISIS et du GRETSI, pour ses messages liant théorie des jeux et théorie de l’information.
Il a déposé un brevet proposant un mécanisme de coordination de décisions de véhicules électriques dans un quartier et contribué au développement d’un algorithme implémenté dans le cadre d’un projet test réel, Eco2Charge. Aujourd’hui, il débute en tant que chercheur à la R&D d’EDF sur le plateau de Saclay, poursuivant ses travaux sur la décentralisation des décisions dans les systèmes électriques.
Olivier Beaude a obtenu le prix Doctorant de l’appel à idées lancé par TEDx Saclay en octobre 2016.